20 vaches volées, recupérées et remises par les FARDC à Sange

20 Vaches  ont été remises ce lundi 10 septembre 2018 par le Commandant de Secteur de l’Opération Sukola II, le Général David Rugayi à Monsieur Kenge Sange, un éleveur deRugeje dans le groupement de Kigoma de la Chefferie des Bafuliiru, dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu  au bureau du Commissariat de la Police à Sange.

La cérémonie s’est déroulée devant plusieurs autorités administratives territoriale et locale, des FARDC, de la Police Nationale Congolaise et de la Société civile.

Ces vaches ont été volées par des hommes armés non identifiés mercredi 05 septembre 2018 et grâce à l’alerte précoce de la population, les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) les ont poursuivies et les ont récupérées le lendemain.

Il s’agit d’une deuxième remise en l’espace de moins de deux semaines que vient de réaliser ce commandant de secteur Sukola II après celle de 48 vaches volées, récupérées et remises à Nyamutiri dans le groupement de Kakamba auprès du propriétaire.

L’organisation ASPADA RDC qui défend les droits des animaux en RDC, encourage les FARDC et appelle tous les éleveurs du territoire  à dénoncer tout cas de vol des bétails aux forces de l’ordre et de s’abstenir de tout comportement visant à couvrir les voleurs des bovins dans le territoire qui reste pour les uns comme un commerce par rançon.

Publicités
par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux, Elevage

Sud-Kivu: Des éleveurs, agriculteurs et chefs coutumiers congolais visitent les exploitations agricoles du Rwanda et du Nord-Kivu par ADEPAE

Dans le cadre de son projet SPLA-ADEPAE : 113235/2018, l’organisation

Agrieleveurs

équipe d’Agriculteurs, éleveurs, Chefs coutumiers congolais, chefs de délégation ADEPAE et autorités politico-administratives rwandaises devant le bureau administratif du District de Nyabihu au Rwanda, Photo Elysée Krely

a organisé une visite de 4 jours au Rwanda et au Nord Kivu pour permettre aux représentants des agriculteurs, des éleveurs et des chefs coutumiers de vivre les avancées des autres horizons en matière d’élevage, agriculteurs et d’accès à la terre.

Débuté par des visites d’échanges entre agriculteurs, éleveurs et chefs coutumiers de la province du Sud-Kivu plus particulièrement des zones problèmatiques pour l’élevage et le foncier.

Au Rwanda, ils ont visité le district (Territoire) de Nyabihu dans la Province de l’Ouest. Dans ce district, 2 secteurs (groupements) différents ont été visités respectivement selon leurs spécificités :

  • Le secteur d’AKABATWA pour visiter le site des agriculteurs de RUGARAMA
  • Le secteur de BIGONGWE pour visiter le site d’élevage d’ARUSHA

En RD Congo, dans la Province du Nord Kivu, les visiteurs ont visité le territoire de Masisi. Deux groupements ont été ciblés aussi :

  • Le Groupement de MUPFUNYI/MATANDA de la Chefferie des Bahunde avec 2 sites OSSO et MEMA pour  agriculture et élevage
  • Le Groupement de KIBABI de la chefferie des Bahunde avec un site RUBAYA pour agriculture et élevage.

L’objectif de ces visites s’inscrivait dans les soucis de découvrir les avancées des éleveurs et agriculteurs d’autres horizons en matière d’élevage, d’agriculture et de l’accès à la terre.

Plusieurs avancées ont été découvertes dans le domaine d’élevage entre autre:

  • L’utilisation des géniteurs et races améliorés non plus de races locales comme on le constate dans la plupart d’élevages au Sud-Kivu
  • Les infrastructures adaptées l’aménagement des espaces agro-pastoraux par l’État;
  • L’organisation des éleveurs, des agriculteurs
  • Le rôle et implication de l’État dans ces secteurs dans la lutte contre les maladies épizootiques, la divagation des bétails et ses conflits qui ne semblent plus exister dans ces sites;

A l’issue de ces visites, l’équipe ont formulé plusieurs souhaits et un besoins aux organisateurs pour qu’il ait une lois pouvant remettre les choses à la normale car si ailleurs on se développe, il y a une ligne de conduite (lois) et l’État s’implique pour le suivi de son application.

Rappelons que le territoire d’Uvira était représenté par un délégué des éleveurs membre de l’ASPADA RDC, 2 Agriculteurs.

Au total, 10 visiteurs ont participé dans ces visites d’études et échange.

Dans ce même projet, l’ASPADA RDC se réjouit de cette initiative au profit des éleveurs et agriculteurs du Sud-Kivu et reaffirme  à l’ADEPAE et ses partenaires son soutien indéfectible pour que les éleveurs et agriculteurs qui vivent actuellement comme des chiens-chats puissent trouver un terrain d’attente et espérer partager sans tenir compte de l’identité, de l’origine, colline, etc.

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Rapport de monitoring vol bétails Uvira Novembre 2017

Réalisé par ASPADA RDC
Par l’accompagnement de la MONUSCO
Bureau des Affaires civiles Uvira
Mois de Novembre 2017

Préambule
Ce rapport décrit les incidents chiffrés et leurs conséquences identifiés au cours de ce mois de novembre 2017 par l’ASPADA RDC dans différents sites victimes d’intervention sur l’ensemble du territoire d’Uvira.
Certes, les données compilées et interprétées dans les pages suivantes sont les résultats des incidents enregistrés journalièrement durant le mois dans une base de données conçue à cet effet.
Les données statistiques sont commentées sur base de réalités actuelles vécues.
Il donne l’état de lieu en décrivant le degré d’implication de chaque acteur dans le vol comme dans la lutte et propose des pistes de sortie pour une paix durable entre communautés victimes.
L’objectif de cette activité est de dénoncer les abus faits à la communauté locale ainsi qu’à leurs animaux, mais aussi faire le plaidoyer pour qu’un climat de paix rétablisse entre communauté locale.
Le concours du Bureau des Affaires Civiles de la MONUSCO n’a pas été seulement d’appuyer et développer notre système d’alerte pour sauver de près les victimes lors des incidents en rencontrant tous les acteurs impliqués urgemment pour la recherche des solutions sur ces incidents, mais aussi accompagner notre organisation dans l’amélioration du système de gestion, traitement et analyse des données au sein de notre organisation et en appuyant à sa diffusion et plaidoyer aux différents acteurs.
A toutes les autorités et autres acteurs qui trouveront utiles cette activité, nous attendons un feed-back pour non seulement édifier cet activisme, mais aussi demander l’appui pour sa continuité.
I. ETAT DE LIEU DES INCIDENTS IDENTIFIES ET LEURS EFFETS A LA COMMUNAUTE LOCALE AU COURS DE CE MOIS DE NOVEMBRE 2017.

1.1. De la nature des incidents identifiés
Types d’incidents inventoriés Nbre de cas Fréquence (%)
Vol des bétails 34 72,3
Transhumance 13 27,7
Total Novembre 2017 47 100,0
Total Octobre 2017 27 100
Différence +20 +42,6
Au cours de ce mois de Novembre 2017, l’ASPADA RDC a enregistré 47 incidents parmi lesquels 34 cas de vols identifiés soit 72,3% qui a ouvert la grande porte aux déplacements massifs des animaux (Transhumance, fuite) à l’ordre de 13 cas identifiés représentant 27,7% des incidents.
Comparativement au mois d’Octobre 2017, il a été remarqué une augmentation de 20 incidents au cours de ce mois de Novembre 2017, ce qui affirme que le danger accroit et nécessite l’implication de tous pour le bouter à l’extérieur.
1.2. De l’espèce animale affectée, nombre des bétails volé en Territoire au cours de ce mois de Novembre 2017.
Espèce animale Nbre Rapport en %
Bovine 535 99,8
Porcine 1 0,2
Total Novembre 2017 536 100,0
Total Octobre 2017 333 –
Différence +203 –
Le mois de Novembre 2017 a été consacré au vol de 535 bovins et 1 porc pour un total de 536 bétails volés par divers auteurs. Ces chiffres témoignent une hausse de 203 bétails volés au cours de ce mois de Novembre par rapport à 333 du mois d’Octobre 2017.
Les communautés locales éleveurs des bovins étant beaucoup menacés grâce à la nouvelle pratique d’échange des bovins par rançon imposée par paiement d’une somme élevée et par retrait en espèce des bovins pour abattage par ces ravisseurs à leurs groupes armés.
1.3. Statistique selon les sites victimes, animaux volés, récupérés et non récupérés au cours de ce mois de Novembre 2017
Sites cibles de vol Sites Cas Fréquence en % Volés Récupérés Non Récupérés
Nbre Rapport en % Nbre Rapport en %
Kabunambo 6 18,8 57 44 77,2 13 22,8
Luberizi 6 18,8 101 74 73,3 27 26,7
Kiliba 1 3,1 1 1 100,0 0 0,0
Sange 1 3,1 1 0 0,0 1 100,0
Kakamba 8 25,0 254 163 64,2 91 35,8
Lemera 2 6,3 36 31 86,1 5 13,9
Katala 1 3,1 20 19 95,0 1 5,0
Runingu 7 21,9 66 35 53,0 31 47,0
Total Novembre 2017 8 32 100,0 536 367 68,5 169 31,5
Total Octobre 2017 5 25 100 333 281 84,4 52 15,6
Différence +3 +7 – +203 +86 – +117 –
Au cours de ce mois de novembre 2017, dans 8 sites couverts par notre activité, 536 animaux d’élevage ont été volés constitués de 535 bovins et 1 porc parmi lesquels 367 bovins ont été récupérés tandis que 169 n’ont pas été récupérés.
L’ampleur du vol a été remarquée dans le groupement de Kakamba avec 8 cas de vol identifiés suivi de Runingu et la troisième position se partage entre Kabunambo et Luberizi.
Quant au nombre d’animaux par entité, le groupement de Kakamba a été la cible avec 254 bovins, suivi de Luberizi avec 101 bovins et la troisième position par Kabunambo avec 57 bovins.
Quant à la suite, nous avons enregistré 367 bovins récupérés et 169bovins non récupérés auprès des ravisseurs.
Comparativement au mois passé, les éleveurs de la cité de la cité de Sange ont connu une accalmie relative suite au renforcement des unités militaires dans le groupement de Kigoma comme se fut le cas pour les éleveurs de Kabunambo et ce, conformément aux souhaits des éleveurs tels que recommandés dans les rapports précédents les différentes réunions organisées entre l’Inspection agricole et les acteurs de l’élevage à cet effet.
Quoi qu’il en soit, certains animaux volés peuvent être retrouvés ou récupérés après plus d’un mois : ce qui veut signifier que les données fournies s’étendent de la période de couverture mensuelle. Malgré cela, il n’est pas souvent facile qu’un éleveur victime déclare tous les menaces subis et rançon payée sous réserve d’éviter des poursuites ultérieures ; ce qui ne facilite pas souvent nos animateurs locaux.
1.4. Du concours et moyens de récupération
Nature de récupération Nbre de cas Rapport en % Nbre animaux Rapport en %
Rançon 17 94,4 338 92,1
FARDC 1 5,6 29 7,9
Total 18 100,0 367 100,0
Au cours de ce mois, 367 bovins ont été récupérés entre les mains des ravisseurs par deux concours. Le concours de rançon a permis de récupérer 338 bovins tandis que celui des FARDC pour 29 vaches à Kabunambo. Le retard dans la transmission de l’information de vol auprès des forces de l’ordre retardait l’intervention.
Quant au reste, il s’agit d’animaux non retrouvés et soustrait du nombre par les ravisseurs.
Comme vous le remarquez, le manque d’un système de partage rapide et gratuit de communication entre éleveur et Forces de l’Ordre fait que l’intervention soit en retard et réduit en rançon pour ces ravisseurs en défaveur des éleveurs. Toutefois, la présence d’un nombre très réduit des unités de sécurité dans les sites d’élevage expose les animaux au vol.
1.5. Du vol des bétails selon les communautés cibles.
Communauté cible Nbre d’éleveurs victimes Rapport en % Nbre d’animaux Rapport en %
Bafuliiru 24 70,6 411 76,7
Banyamulenge 8 23,5 77 14,4
Bashi 1 2,9 25 4,7
Barundi 1 2,9 23 4,3
Total 34 100,0 536 100,0
Comme nous l’avions relevé dans les rapports précédents, le vol des bétails ne porte pas de couleur de communauté, mais qu’il y a lieu d’éclairer les cibles selon les degrés des dégâts ou incidents enregistrés.
Ainsi, sur 4 communautés visitées par ces ravisseurs comptant 34 éleveurs, les statistiques de la base de données ciblent 24 éleveurs de la communauté Bafuliiru soient 70,6% de tous les éleveurs victimes qui ont vit 411 animaux dont 410 bovins et 1 porc volés soient 76,7% du total de tous les animaux volés, suivis des 8 éleveurs de la communauté Banyamulenge comptant 77 bovins et enfin les Bashi et les Barundi se partagent 1 éleveur avec 25 et 23 bovins emportés.
1.6. Des auteurs identifiés et leurs forfaits
Auteurs Nbre de cas Rapport en % Nbre animaux volés Rapport en %
Mai – Mai 18 52,9 412 76,9
Hommes armés non identifiés 12 35,3 119 22,2
Gardiens 1 2,9 1 0,2
Voleurs non identifiés 3 8,8 4 0,7
Total 34 100,0 536 100,0

Au cours de ce mois, les groupes armés constitués des Mai-Mai, des hommes armés non identifiés, des voleurs non identifiés et les gardiens ont été incriminés dans le vol des bétails en territoire d’Uvira.
Les Mai-Mai ont réussi à opérer 18 cas sur 34 au total en emportant 412 bovins, suivis des hommes armés non identifiés qui ont ravis 119 têtes dans 12 forfaits suivis de voleurs non identifiés (non armés) et les gardiens en raison de 4 et 1 bovins.
Quant à ces hommes armés non identifiés, il faut rappeler que leurs identités ne sont pas révélées car l’on connait les vrais auteurs quand il y a vol suivi de demande de rançon.
II. DEGATS
2.1. Humains

Dégâts Nombre Observation
Morts 01 1 gardien de la communauté Barundi à Mutarule Nyakambehwe
Blessé 1 1 gardien grièvement blessé transféré à Bukavu pour des soins intensifs
Kidnapping 01 Un éleveur kidnappé et accusé de sorcellerie, mais relâché après paiement de rançon
Coup et blessures 01 Un gardien échappé des mains de bourreau après l’avoir administré des coups et blessures simples.
Total 04
4 dégâts humains ont été enregistrés au cours de ce mois de Novembre dans notre base de données. Ces dégâts concernent 1 gardien tué par son collègue et dont la police aurait ouvert l’enquête en arrêtant l’auteur, 1 cas de kidnapping d’un éleveur accusé de sorcellerie, 1 cas de blessure grave par coup des balles pour un gardien à Nakamangu qui par la suite transféré de Sange à Bukavu. Finalement 1 gardien a échappé entre les mains de ces ravisseurs après l’avoir administré des coups et blessures (zébrures) simples.
2.2. Dégâts animaux

Nature de dégâts Nombre
Veaux morts par inanition 08
Porcelets morts par inanition 10
Torturé (coupure tendon) 01
Autres RAS
Suite aux multiples cas de vols de bétails, les petits au lait abandonnés n’ont pas de chance de résister contre la faim alors que la majorité de petits qui meurent par inanition sont ceux-là qui ne sont pas encore sevrés affirment les éleveurs victimes.
Par ailleurs, un acte cruel dégradant a été enregistré sur un bovin qui a été coupé le tendon d’Achille par les ravisseurs : acte réprimé par la DUDA et la loi de protection animale en RD Congo.
2.3. Transhumance et fuite forcées.

Troupeau de provenance Cité ou groupement de provenance Nbre éleveurs Nbre animaux Destination Motifs
Mutarule Luberizi 4 298 Kiliba Fuite vol bétails et Transhumance
Kyanyunda Sange 4 268 Kiliba Fuite vol bétails et Transhumance
Kajembwe Sange 2 107 Kiliba Fuite vol bétails et Transhumance
Kigurwe Kabunambo 1 22 Kiliba Fuite vol bétails et Transhumance
Namijembwe Kabunambo 1 57 Kiliba Fuite vol bétails et Transhumance
Total 12 752 Kiliba
Source : Interviews Vétérinaires et éleveurs cibles, Novembre 2017, Equipe ASPADA RDC
La recrudescence des cas de vol des bétails dans les axes Bwegera, Luberizi, Sange rend instable les éleveurs qui se déplacent instamment en quête de sécurité de leurs bêtes. L’accueil et l’acceptation mutuelle reste la préoccupation majeure pour la cohabitation pacifique entre agriculteurs et éleveurs en fuite d’une part, et entre éleveurs eux-mêmes avec les autorités locales du site d’accueil d’autre part.
DU CONCOURS DE L’ASPADA RDC DANS LA LUTTE CONTRE LE VOL DES BETAILS ET AUTRES INCIDENTS DEFAVORABLES A LA COHABITATION ENTRE COMMUNAUTES LOCALES AINSI QU’A LA COHESION SOCIALE AU COURS DE CE MOIS DE NOVEMBRE 2017
En dépit de multiples embuches d’ordre sécuritaires que rencontrent les activistes des droits des animaux dans la réalisation de leurs objectifs, L’organisation Actions Sociales pour la Promotion Agricole et Défense des Droits des Animaux « ASPADA RDC » s’est impliquée activement dans le domaine suivant de :
– Dénonciation des faits aux différents acteurs grâce à SMS ALERTE, rapports, débats, émissions, interviews, etc.
– Plaidoyer pour la sécurisation des éleveurs et leurs bétails à plusieurs niveaux dont à la la MONUSCO, aux différentes autorités étatiques tant territoriales, provinciales, nationales et internationales ;
– Plaidoyer pour la formation et sensibilisation des acteurs impliqués dans le secteur d’élevage ;
– Sensibilisation sur les valeurs favorables à la paix sociale entre éleveurs, gardiens dans la lutte contre le vol.
– Renforcement des cadres d’échange et de sensibilisation sur le vol, transhumance, les conséquences et la recherche des stratégies cohérentes de lutte pour une paix sociale durable entre les communautés locales victimes, les services étatiques, les services de sécurité, acteurs de la société civile et la MONUSCO.
Comme vous le remarquez, au cours de ce mois, nous avons relevé que le renforcement des unités des FARDC dans les bastions des ravisseurs vers Kigoma et Kabunambo a ramené une accalmie et confiance aux éleveurs et population de Sange, Kabunambo, mais a ouvert la brèche vers Luberizi et Bwegera pour un autre groupe des ravisseurs et qui a commis plusieurs bavures.
L’ASPADA tient toujours à plaider pour la sécurisation des éleveurs et leurs animaux en multipliant des unités dans les nouvelles entités cibles pour éviter ces pertes en vies humaines, mais aussi aux autres acteurs civiles d’appuyer les initiatives de sensibilisation civile.
Il importe aussi de demander à tous les autres partenaires ou acteurs d’appuyer cette initiative de plaidoirie pour la cohabitation pacifique et cohésion sociale entre communauté locale déstabilisée par les méfaits de la guerre qui n’avantage personne.
L’ASPADA RDC salut l’appui de la MONUSCO Uvira via son bureau des Affaires Civiles dans la réalisation et continuité de ces activités de suivi.
Fait à Uvira, le 30/11/2017
Pour l’ASPADA RDC / Droits des Animaux
KITABWIRA RUGONDERA Elysée
Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux

Annexe I : Base de données sur les cas de vol des bétails en territoire d’Uvira, Mois de Novembre 2017, Par ASPADA RDC
N° ALERTE Date de l’évènement Date de réception/ ASPADA Lieu de l’incident Groupement/ Cité Type d’incident Eleveur cible Communauté cible Centre proche du lieu Nombre d’animaux victimes Signalements d’animaux victimes Auteurs de l’Incident Destination Réaction locale Récupérés Non récupéré Dégats humain Observation Rançon en$
Bovins Porcs Espèce Robe Age (dents) Marques particulières
1 02/11/2017 02/11/2017 Nakamangu Runingu Vol des bétails Gakwerere Rusizana Banyamulenge Runingu 1 0 Bovine Voir éleveur Génisse Voir Eleveur Voleur non identifié Sange En recherche 0 1 RAS Sans trace 0
2 04/11/2017 05/11/2017 Nakamangu Runingu Vol noct des bétails Gakwerere Rusizana Banyamulenge Runingu 1 0 Bovine Voir éleveur 8 dents Laisse 1 veau Voleur non identifé Sange En recherche 0 1 RAS Sans trace 0
3 03/11/2017 05/11/2017 Mutarule II Luberizi Vol noct des bétails Katinda Bafuliiru Luberizi 1 0 Bovine Bihogo Odt Mâle Gardien Inconnu Gardien en recherche et en fuite 1 0 RAS Retrouvé à Kanga et gardien en fuite 0
4 03/11/2017 05/11/2017 Mutarule I Luberizi Vol noct des bétails Katoni Banyamulenge Luberizi 9 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir Eleveur Hommes armés non identifiés Hauts Plateaux En recherche 0 9 RAS Sans trace 0
5 04/11/2017 05/11/2017 Namijembwe Kabunambo Vol noct des bétails Ruyengeza Bafuliiru Sange 17 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir Eleveur Hommes armés non identifiés Kigoma En recherche 15 2 RAS Retrouvé avec Rançon NR
6 06/11/2017 07/11/2017 Bwegera Kakamba Vol noct des bétails Kishamata Bafuliiru Luvungi 37 0 Bovine Différente Différent Voir éleveur MM Mazimano Kiringye Négociation 29 8 RAS Rançon 700$ 700
7 06/11/2017 07/11/2017 Bwegera Kakamba Vol noct des bétails Daye Bafuliiru Luvungi 3 0 Bovine Différente Différent Voir éleveur MM Mazimano Kiringye Négociation 3 0 RAS Idem 700
8 02/11/2017 07/11/2017 Bulindwe Runingu Kidnapping Marondo Bafuliiru Runingu 0 0 RAS RAS RAS RAS MM Kashumba Muhungu Négociation/ Rançon 0 0 Kidnapping Rançon 300
9 04/11/2017 12/11/2017 Kigurwe Kabunambo Vol des bétails Busime Ngaye Bafuliiru Sange 1 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Voleur non identifé Inconnu En recherche 0 1 RAS Sans trace 0
10 02/11/2017 12/11/2017 Mikamba Runingu Vol des bétails Mode Bafuliiru Runingu 2 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Inconnu En recherche 0 2 RAS Sans trace 0
11 11/11/2017 12/11/2017 Bwegera Kakamba Vol des bétails Eleveur à identifier Banyamulenge Luvungi 4 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Kiringye En recherche 0 4 RAS Sans trace 0
12 11/11/2017 12/11/2017 Bwegera Kakamba Vol des bétails Eleveur à identifier Banyamulenge Luvungi 2 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Kiringye En recherche 0 2 RAS Sans trace 0
13 06/11/2017 12/11/2017 Bwegera Kakamba Vol des bétails Runyambo Banyamulenge Luvungi 45 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Kiringye En recherche 33 12 1anl coupé les tendons Négociation Rançon NR
14 11/11/2017 12/11/2017 Mutarule Luberizi Vol des bétails Mashala Bafuliiru Luberizi 26 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Hauts Plateaux En recherche 18 8 RAS Rançon 850$ 850
15 02/11/2017 12/11/2017 Kasambura Runingu Vol des bétails Boya Bafuliiru Runingu 2 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Bitange Rwarama/ Kigoma En recherche 0 2 RAS Sans trace 0
16 02/11/2017 12/11/2017 Kasambura Runingu Vol des bétails Midofu Bafuliiru Runingu 2 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Mbulu Rwarama/ Kigoma En recherche 0 2 RAS Sans trace 0
17 03/11/2017 12/11/2017 Kasambura Runingu Vol des bétails Ruhara Bafuliiru Runingu 2 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Mbulu Vers Kigoma En recherche 0 2 RAS Sans trace 0
18 13/11/2017 13/11/2017 Bwegera Kakamba Vol des bétails Jacques Bashi Luvungi 25 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kiringye En recherche 20 5 RAS 800$ rançon 800
19 05/11/2017 13/11/2017 Rubanga Lemera Vol des bétails Madaga Bafuliiru Luvungi 1 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Inconnu En recherche 0 1 Coup et blessures Sans trace 0
20 09/11/2017 13/11/2017 Rwenena Luberizi Vol des bétails Kisaro Nashangala Barundi Luberizi 23 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Mahungubwe En recherche 22 1 RAS En recherche 800
21 17/11/2017 18/11/2017 Biriba Kabunambo Vol diurne des bétails Zawadi Bafuliiru Sange 30 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Vers Kigoma FARDC 29 1 RAS Sans trace 0
22 18/11/2017 19/11/2017 Bwegera Kakamba Vol noct des bétails Kibwiti Bafuliiru Luvungi 62 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kiringye En recherche 49 13 RAS R 1000$ 1000
23 09/11/2017 20/11/2017 Kinanira Sange Vol noct des bétails Majaba Bafuliiru Sange 0 1 Porcine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Inconnue Alerte 0 1 RAS 10 porcelets morts 0
24 06/11/2017 20/11/2017 Runingu Runingu Vol diurne des bétails Kizenga Bafuliiru Sange 45 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Kigoma En recherche 35 10 RAS R 2800$ 2800
25 22/11/2017 23/11/2017 Bwegera Kakamba Vol noct des bétails Selemani Bafuliiru Luvungi 20 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kiringye Négociation 15 5 R 600$ 600
26 22/11/2017 23/11/2017 Bwegera Kakamba Vol noct des bétails Hatari& Ngezi Bafuliiru Luvungi 56 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kiringye Négociation 47 9 RAS R 1200$ 1200
27 07/11/2017 23/11/2017 ONDS Kiliba Vol bétails Mihigo Kaleha Bafuliiru Kiliba 1 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Faction Nyerere Vers Kabunambo R250$ exigée 1 0 RAS R 250$ 250
28 24/11/2017 26/11/2017 Bukeye Lemera Nyamutiri Vol des bétails Hoboba Bafuliiru LuVungi 35 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kiringye En recherche 31 4 RAS R 800$ 800
29 23/11/2017 27/11/2017 Shera Katala Vol bétails Citoyen Bafuliiru Kavimvira 20 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveut MM Makanaki Vers Kitundu Négociation 19 1 RAS R 700$ 700
30 25/11/2017 26/11/2017 Nakamangu Runingu Vols bétails Katoto Banyamulenge Runingu 11 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Mai-Mai inconnu Vers Kigoma Alerte FARDC 0 11 1 gardien blessé gravement (BKV) A suivre NR
31 24/11/2017 27/11/2017 Nyakambehwe Luberizi Meurtre gardien Yubu Barundi Mutarule 0 0 0 0 0 0 Gardien Depuis Luvungi Arrets aux FARDC Luvungi 0 0 1 tué par des fouets Aux arrêts 0
32 28/11/2017 28/11/2017 Rulimbi Kabunambo Vol noct des bétails Bosco Banyamulenge Sange 4 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur Hommes armés non identifiés Vers Kiliba En recherche 0 4 RAS En recherche 0
33 18/11/2017 29/11/2017 Namijembwe Kabunambo Vol noct des bétails Mulemera Bafuliiru Sange 4 0 Bovine Voir éleveur 2G, 1t Voir éleveur Hommes armés non identifiés Inconnu En recherche 0 4 RAS En recherche 0
34 18/11/2017 29/11/2017 Namijembwe Kabunambo Vol noct des bétails Mulyogo Bafuliiru Sange 1 0 Bovine Brune claire 8dents Liste blanche Hommes armés non identifiés Inconnu En recherche 0 1 RAS En recherche 0
35 28/11/2017 29/11/2017 Nyamugali Luberizi Vols bétails Stani Munigwa Bafuliiru Luberizi 12 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kahanda En recherche 8 4 RAS A suivre NR
36 30/11/2017 30/11/2017 Nyamugali Luberizi Vol noct des bétails Dunia Bahusa Bafuliiru Sange 30 0 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Buhirwa Vers Kahanda En recherche 25 5 RAS A suivre NR

Fait à Uvira, le 30/11/2017
La Coordination

 

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux, Vos Rappels

Rapport de Monitoring Vols des bétails en territoire d’Uvira Octobre 2017

 

Réalisé par ASPADA RDC

Par l’accompagnement de la MONUSCO

Bureau des Affaires civiles Uvira

 

Mois d’Octobre 2017

 

Préambule

Ce rapport décrit les incidents  chiffrés et leurs conséquences identifiés au cours de ce mois d’Octobre par l’ASPADA RDC dans différents sites victimes d’intervention

Certes, les données compilées sont les résultats des efforts engagés durant le mois et enregistrées dans une base de données

Il donne l’état en décrivant le degré d’implication de chaque acteur dans le vol comme dans la lutte et propose des pistes de sortie pour une paix durable entre communautés victimes

Qu’il vous plaise de trouver aussi votre part de contribution pour la recherche d’une paix durable, mais aussi prêter une main forte à cette initiative combien louable qui nécessite l’appui de tout un chacun pour sa continuité

Nous vous en souhaitons bonne réception et exploitation.

  • ETAT DE LIEU DES INCIDENTS IDENTIFIES ET LEURS EFFETS A LA COMMUNAUTE LOCALE
  • De la nature des incidents

 

Types d’incidents inventoriés Nbre de cas Fréquence (%)
Vol des bétails 25 96
Transhumance 1 4
Total 27 100

Au cours de ce mois d’Octobre 2017, nous avons identifié 2 incidents majeurs aux animaux dont le vol des bétails et la transhumance des bétails. Le vol a occupé une place considérable et a conduit à un grand effectif animal de Sange à fuir vers d’autres entités.

  • De l’espèce animale affectée, nombre des bétails volé en Territoire au cours de ce mois d’Octobre 2017.

 

Espèce animale Nbre % Sites 
Bovine 331 99 Plaine, sange, etc,
Caprine 2 1 Kigoma
Total 333 100  

Le vol des bovins occupe une place considérable dans le Territoire d’Uvira comme renseigne ce tableau totalisant 333 animaux victimes soit 100% des cas où les bovins sont menacés à 99% avec 331 têtes et les caprins à 1% avec 2 têtes.

Le vol de gros bétails dispose de graves conséquences et importe notre implication pour favoriser la cohabitation pacifique.

  • Statistique selon les sites victimes, animaux volés, récupérés et non récupérés au cours de ce mois d’Octobre 2017

 

Sites cibles de vol Sites Cas Fréquence en % Volés Récupérés Non Récupérés
Nbre % Nbre %
Kabunambo 5 20 151 128 84,8 23 15,2
Luberizi 5 20 19 15 78,9 4 21,1
Kiliba 4 16 21 3 14,3 18 85,7
Sange 10 40 140 135 96,4 5 3,6
Kigoma 1 4 2 0 0,0 2 100,0
Total 5 25 100 333 281 84,4 52 15,6

5 sites d’élevage sont menacés par ce vol de bétail en territoire d’Uvira avec des différences des cas et incidents. La cité de Sange a été fortement secoué par ce vol des bétails avec 10 cas de vol faisant 140 bovins volés suivis, de groupements de Kabunambo et Luberizi de la Plaine de la Ruzizi qui se partagent les cas avec le nombre d’animaux différents soit 151 bovins volés à Kabunambo et 19 à Luberizi, 4 bovins à Kiliba et Kigoma 1 cas avec vol de 2 caprins et qui ont conduit à la mort d’un éleveur. Le vol dans la cité de Sange a ouvert la porte à une transhumance forcée où plusieurs kraals ont fui la cité vers les sites de Kiliba et Runingu et dont les problèmes d’implantation engendrent des conflits entre éleveurs eux-mêmes et aux agriculteurs comme nous le verrons à la fin.

Comme ce vol devient de plus en plus perpétuel, nous avons identifié sur 333 animaux volés, 281 bovins soient 84,4% ont été récupérés et 52 animaux (50 bovins, 2 caprins) soit 15,6% non récupérés.

Malgré ce vol, il sied de rappeler que plusieurs implications sont remarquées pour permettre de récupérer ces animaux volés via la dénonciation et alerte faites par les éleveurs, l’ASPADA via son système SMS ALERTE.

  • Du concours et moyens de récupération

 

Nature de récupération Nbre de cas % Nbre animaux Pourcentage
Rançon 14 56 233 82,9
FARDC 9 36 45 16,0
En recherche 2 8 3 1,1
Total 25 100 281 100,0

Comme nous avons signalé, les animaux volés sont récupérés auprès de voleurs par rançon ou par concours des FARDC.

Au cours de ce mois d’Octobre, la rançon aux éleveurs a occupé 56% sur 14 cas de vol identifié pour 233 bovins volés suivi des interventions des FARDC qui a permis la récupération de 45 bovins pendant 9 interventions soient un taux d’implication à 16%. Il sied de rappeler que 2 cas comptant 3 bovins représentant 1,1% restent en recherche.

Selon les données locales, la rançon au cours de ce mois d’octobre va de 50 à 3000$ USD.

Comme vous le remarquez, le manque d’un système de partage rapide et gratuit de communication entre éleveur et Forces de l’Ordre fait que l’intervention soit en retard et réduit en rançon pour ces malfrats en défaveur des éleveurs. Toutefois, la présence d’un nombre très réduit des unités de sécurité dans les sites d’élevage expose les animaux au vol.

  • Du vol des bétails selon les communautés cibles.

 

Communauté cible Nbre d’éleveurs victimes % Nbre d’animaux %
Bafuliiru 22 88 260 78,1
Banyamulenge 1 4 60 18,0
Bashi 1 4 6 1,8
Barundi 1 4 7 2,1
Total 25 100 333 100,0

 

Le vol des bétails n’épargne pas les communautés locales éleveurs et impose ces derniers à s’unir non seulement pour lutter contre le vol, mais aussi pour le développement de ce secteur.

Au cours de ce mois d’Octobre 2017, la communauté des Bafuliiru a été victime de vol à 88% avec 260 bovins volés appartenant à 22 éleveurs contre les communautés Banyamulenge, Bashi, Barundi qui se partagent chacune 1 éleveur affecté soit 4% d’atteinte faisant différemment 60 bovins pour les Banyamulenge, 6 Bovins pour les Bashi et 7 pour les Barundi.

Quant au motif de vol, les éleveurs cibles notent l’accusation de sorcellerie, la jalousie, la haine, le tribalisme, la xénophobie, etc.

  • Des auteurs identifiés et leurs forfaits

 

Auteurs Nbre de cas % Nbre animaux volés %
Mai – Mai 19 76 300 90,1
FNL 1 4 20 6,0
Hommes armés non identifiés 1 4 2 0,6
Gardiens 4 16 11 3,3
Total 25 100 333 100,0

L’opération de vol dans le territoire d’Uvira est orchestrée par les groupes armés dont les Mai-Mai, les FNL et certains hommes armés non identifiés d’une part, et d’autre part par les gardiens

Au cours de ces mois, les Mai-Mai a organisé 19 opérations de vol ayant reçu à emporter 300 animaux au total au cours de ce mois, suivi des gardiens qui ont été impliqués dans 4 cas de vol de 11 vaches, les FNL ont organisé une opération qui a reçu a emporter 20 têtes mais récupérées urgemment par le concours des FARDC et enfin des Hommes armés non identifiés serait impliqués pour 1 cas de vol de 2 vaches.

Comme vous le remarquez, la recrudescence de vol des bétails par les Mai-Mai déstabilise les éleveurs et pousse l’ASPADA a faire un SOS à tous les acteurs de s’impliquer pour aider les communautés à cohabiter pacifiquement afin de prévenir des conflits familiaux, communautaires, etc. par un dialogue apaisé car s’agit-il des auteurs et destination bien connues par les éleveurs.

  • DEGATS
  • Humains
    1.  

 

  1.  
Dégâts Nombre Observation
Morts 06 1 FARDC, 2 gardiens, 2 éleveurs, 1 voleur
Blessé 0 RAS
Kidnapping 0 RAS
Total 06  

06 dégâts humains identifiés en territoire d’Uvira  au cours de ce mois d’Octobre faisant 1 élément FARDC tué, 2 gardiens, 2 éleveurs et 1 voleur armé.

Aucun cas de kidnapping, ou blessé n’a été identifié.

L’ASPADA plaide pour la sécurisation des gardiens, éleveurs et des animaux tant aux pâturages qu’aux kraals car ces malheurs affectent tous et impose l’implication de tous dans la lutte.*

 

  • Dégâts animaux

 

 

Nature de dégâts Nombre
Veaux morts par inanition 17
Fusillés NR
Autres RAS

Au cours de ce mois d’octobre 2017, nous avons enregistré 17 veaux morts par inanition dans les kraals d’animaux volés et cette situation s’est aggravée par la sècheresse et le manque d’abreuvoirs dans les sites victimes de vol.

Aucun cas de fusillade n’a été signalé aux bovins.

 

  • Transhumance et fuite forcées.

 

 

Sites de provenance Nbre de Troupeaux Nbre de Kraals Nbre d’animaux Destination
Sange 3 11 927 Kiliba, Runingu

Le vol exagéré des bétails dans la cité de Sange au cours de ce mois d’Octobre a eu comme conséquence le dépeuplement de 3 Troupeaux ayant 11 kraals comptant 927 bovins à fuir vers Kiliba et Runingu en quête de sécurité a priori et d’herbes de pâturages en deuxième position.

L’implantation dans ces milieux d’accueil pose problème suite à l’imposition de 20000Fc comme redevance pour installation auprès du Chef de Troupeau de Runingu, ce qui crée un climat d’inacceptation mutuelle et de manque d’hospitalité entre éleveurs eux-mêmes qui semblent s’entremanger au lieu de s’entraider et s’assister mutuellement.

Quant aux agriculteurs, le nombre d’animaux accueillis, le problème d’exiguïté d’espace de pâturages, la crainte de fréquenter des pâturages lointains ouvrent la voie au surpâturage induisant la destruction méchante des cultures et des animaux, l’empoisonnement des animaux dans la brousse, les révoltes locales précurseurs d’un conflit latent, mais ouvert entre agriculteurs et éleveurs.

DU CONCOURS DE L’ASPADA DANS LA LUTTE CONTRE LE VOL DES BETAILS ET AUTRES INCIDENTS DEFAVORABLES A LA COHABITATION ENTRE COMMUNAUTES LOCALES AINSI QU’A LA COHESION SOCIALE AU COURS DE CE MOIS D’OCTOBRE 2017

L’organisation ASPADA qui protège et défend les Droits des Animaux en RDC vient de s’impliquer via les activités rapportées ci-haut qui prouvent à suffisance notre part de contribution et de responsabilités dans la dénonciation de tous les faits dont sont victimes les éleveurs, les gardiens, animaux et tous les acteurs qui interviennent dans la lutte pour le respect et reconnaissance de la cause agricole en général et particulièrement animale.

Il faut rappeler que l’ASPADA intervient dans la lutte contre ce vol par :

  • La dénonciation des incidents, cas et menaces dont sont victimes les éleveurs et activistes des droits des animaux par les médias, correspondances, rapports de monitoring, débats et cadres d’échanges communautaires ;
  • Par le système SMS ALERTE
  • Intégration des éleveurs dans le monitoring des cas de vols dans leurs entités.
  • Le renforcement des cadres d’échange et de sensibilisation sur le vol, transhumance, les conséquences et la recherche des stratégies cohérentes de lutte pour une paix sociale durable entre les communautés locales victimes, les services étatiques, les services de sécurité, acteurs de la société civile.
  • Echange et partage des données recueillies intégrées d’avance dans une base des données mise à jour journalièrement et un rapport narratif y est tiré mensuellement.

En plus de cela, nous devons rappeler que l’ASPADA a intégré un autre système d’échange, de partage d’information pour mieux s’informer et former la population sur toutes les questions relatives à la cause animale en particulier et agricole en général par la création d’un groupe sur le réseau Social sur Whatsapp dénommé « Défenseurs des Animaux » où des débats, échanges sont organisés avec différents acteurs soucieux de la cause animale.

Au cours de ce mois, nous avons ainsi relevé qu’à part le dégré d’implication élevé de groupes armés, les gardiens sont aussi impliqués dans le vol des bétails et dont pour certains gardiens, le non-respect des engagements entre éleveurs et gardiens, l’utilisation des mineurs, l’engagement des gardiens sans tenir compte de son origine ou de ses antécédents professionnels seraient à la base. Quant aux groupes armés, il importe d’impliquer la MONUSCO et les acteurs locaux proches des familles biologiques des auteurs dans la recherche de solution.

Fait à Uvira, le 30/10/2017

Pour l’ASPADA RDC / Droits des Animaux

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux

Rapport de monitoring de cas de vols des bétails en territoire d’Uvira Septembre 2017

RAPPORT MENSUEL DE MONITORING DE LA SITUATION DE VOLS DES BETAILS ET SES CONSEQUENCES EN TERRITOIRE D’UVIRA

Septembre 2017

Sigles et abréviations

ASPADA        : Actions Sociales pour la Promotion Agricole et Défense des Droits des Animaux

DA                  : Droits des Animaux

FARDC          : Forces Armées de la République Démocratique du Congo

FNL               : Force Nationale de Libération du Burundi

Nbre               : Nombre

NR                  : Non renseigné

N°                   : Numéro

RAS                : Rien à signaler

RDC               : République Démocratique du Congo

SMS                : Short message service

USD               : United States Dollars

%                    : Pourcentage

$                      : Dollars

 

Introduction

Au cours de ce mois de Septembre 2017, l’ASPADA RDC a renforcé des activités de suivi et lutte contre le vol des bétails en Territoire d’Uvira.

Plusieurs interventions et contacts ont été renforcés par l’ASPADA pour réduire l’ampleur des incidents par dénonciation des vols via les médias et services de sécurité pour venir en aide aux éleveurs victimes.

Malgré les efforts engagés l’ASPADA RDC qui défend les Droits des Animaux demande l’appui de tous les partenaires et intervenant dans le secteur dans la cohabitation pacifique de l’associer non seulement pour trouver une solution et orientations efficientes en matière, mais aussi partager les expériences vécues dans ce domaine qui couvre avec la protection animale et de l’Homme.

Ces efforts sont les fruits du bénévolat engagé par l’ASPADA pour mériter ses engagements dans la lutte pour la paix sociale intercommunautaire.

Enfin, signalons que nos activistes sont ainsi menacés pendant l’exécution et demandons leur protection pour avoir défendu la cause noble qui déstabilise les communautés locales.

Ces données fournies ne sont pas les fruits du hasard, mais une compilation et interprétation selon les réalités locales issues d’une base de données mise à jour, consultée et partagée régulièrement par différents acteurs.

Nous vous en souhaitons bonne réception et exploitation.

  • ETAT DE LIEU DES INCIDENTS IDENTIFIES ET LEURS EFFETS A LA COMMUNAUTE LOCALE
  • De la nature des incidents
Types d’incidents inventoriés Nbre de cas Fréquence (%)
Vol des bétails 8 88,9
Transhumance forcée 1 11,1
Total 9 100,0

Au cours de ce mois de septembre, nous avons identifié 2 cas d’incidents faisant au total 9 atteintes aux animaux et communauté locale dont 8 cas de vol et 1 cas de transhumance forcée.

Quoique le vol ait primé au cours de ce mois de septembre à l’ordre de 88,9% de tous les incidents, les éleveurs ont ainsi résisté aux attaques grâce au concours des Forces de l’ordre et seul 1 cas de transhumance aurait été constaté comme effet secondaire de ce vol à la communauté cible.

  • De l’espèce animale affectée, nombre des bétails volé en Territoire au cours de ce mois de Septembre 2017.
Espèce animale Nbre % Sites cibles
Bovine 168 82,8 Plaine de la Ruzizi, Bafuliiru et Bavira
Caprine 10 4,9 Makobola
Ovine 4 2,0 Bijombo
Poules 21 10,3 Makobola
Total 203 100,0

Au cours de ce mois, nous avons enregistré 203 animaux volés parmi lesquels 168 bovins, 10 caprins, 4 bovins et 21 poules. Ce vol a été signalé dans la Plaine de la Ruzizi, la Chefferie des Bafuliiru et dans la Chefferie des Bavira.

Le vol des bovins occupe la place considérable de l’ordre de 82,8% de cas, car les voleurs profitent de la viande et de l’argent qu’ils imposent comme rançon.

  • Statistique selon les sites victimes, animaux volés, récupérés et non récupérés au cours de ce mois de Septembre 2017
Sites cibles de vol Sites Cas Fréquence en % Volés Récupérés Non Récupérés
Nbre % Nbre %
Kabunambo 1 12,5 60 59 98,3 1 1,7
Runingu 3 37,5 16 12 75,0 4 25,0
Kagando Pl Ruzizi 2 25 91 85 93,4 6 6,6
Makobola 1 12,5 32 0 0,0 32 100,0
Bijombo 1 12,5 4 0 0,0 4 100,0
Total 5 8 100 203 156 76,8 47 23,2

Au cours de ce mois de septembre 2017, sur 8 cas identifiés de vol dans 5 sites faisant 203 animaux volés, il a été constaté que 156 têtes soit 76,8% de la totalité totale d’animaux volés a été récupéré et 47 têtes soit 23,2% non récupérés.

La fréquence de vol des bétails a été constatée dans le groupement de Runingu avec 3 cas faisant 37,5% suivi de Kagando Kahororo.

Quant au nombre d’animaux volés récupérés sans beaucoup de pertes, le site de Kabunambo vient en première position avec 98,3% avec 59 têtes suivi de Kagando Kahororo avec 85 têtes soit 93,4% de l’effectif total d’animaux volés dans cette entité.

  • Du concours et moyens de récupération

 

Moyen de récupération Nbre Pourcentage (%)
FARDC 102 65
Rançon 54 35
Total 156 100

 

Ce tableau renseigne que sur 156 animaux récupérés représentant 100% de l’effectif total, 102 bovins soit 65% ont été récupérés par le concours des FARDC et 54 bovins soit 35% par rançon allant de 200 à 1900$ USD.

Le concours des FARDC dans la lutte contre ce vol est donc réel avec des résultats satisfaisants et ce, si l’alerte est lancée à temps.

  • Du vol des bétails selon les communautés cibles.

 

 

Communauté cible Nbre d’éleveurs victimes % Nbre d’animaux %
Bafuliiru 6 75,0 134 66,0
Banyamulenge 1 12,5 13 6,4
Barundi 1 12,5 56 27,6
Total 8 100,0 203 100,0

Au cours de ce mois de septembre, nous avons enregistré 8 éleveurs de 3 communautés éleveurs d’Uvira dont les Bafuliiru avec 75% de cas faisant 134 animaux volés soit 66% du total d’animaux volés, suivie de la communauté Barundi victime à 12,5% avec 56 têtes volées soit 27,6% de l’effectif total volé et finalement la communauté Banyamulenge victime à 12,5% avec 13 têtes volées représentant 6,4% de l’effectif total des animaux volés au cours de ce mois.

Comme vous les remarquez, les Bafuliiru occupe une place non négligeable et cela se justifierai par des conflits de règlements des comptes interfamiliaux, l’accusation de sorcellerie, haine, jalousie, etc.

  • Des auteurs identifiés et leurs forfaits

 

Auteurs Nbre de cas % Nbre animaux volés %
Mai – Mai 3 37,5 49 24,1
FNL[1] 3 37,5 151 74,4
Gardiens 2 25 3 1,5
Total 8 100 203 100,0

Au cours de ce mois de septembre, nous avons identifié 3 auteurs de vol de bétails en territoire d’Uvira. Les groupes armés constitués des Mai-Mai et les FNL se sont partagés la fréquence mais qui se diffèrent avec le nombre d’animaux volés dont 49 têtes constituées des bovins, ovins, caprins, poules soit 24,1% de la totalité d’animaux volés pour les Mai-Mai, 74,4% pour les FNL avec 151 têtes dont la totalité est constituée des bovins et enfin les gardiens qui sont incriminés dans 2 cas de vol faisant un total de 3 bovins représentant 1,5% de l’effectif total d’animaux volés.

Il sied de rappeler que malgré la fréquence d’attaque des FNL aux éleveurs, le concours des FARDC a sauvé ces cheptels menacés.

  • DEGATS

 1. Humains

Aucun cas de mortalité n’a été constaté aux éleveurs et aux gardiens sauf qu’un cas de kidnapping d’un gardien qui a échappé enfin des FNL pendant la nuit.

2. Animaux

Nature de dégâts Nombre
Veaux morts par inanition 06
Fusillés NR
Autres RAS

Au cours de ce mois de septembre 2017, nous avons enregistré 6 veaux morts par inanition dans les kraals d’animaux volés et cette situation s’est aggravée par la sècheresse et le manque d’abreuvoirs dans les sites victimes de vol.

  • Transhumance forcée.

C’est un cas identifié à un éleveur de Makobola victime de menaces et d’accusation de sorcellerie et xénophobie qui a vu sa maison et tous ses matériels domestiques brulés, les petits bétails et de la basse cours pillés pendant les attaques de Makobola par les forces de Yakutumba.

La victime, DOGO RUGENYUZA s’est fit réfugier à Kiliba, puis Runingu avec ses 23 bovins et qui ont regagné son ancien terroir après vol d’un bovin.

DU CONCOURS DE L’ASPADA DANS LA LUTTE CONTRE LE VOL DES BETAILS ET AUTRES INCIDENTS DEFAVORABLES AUX DROITS DE L’HOMME ET DES ANIMAUX AINSI QU’A LA COHESION SOCIALE AU COURS DE CE MOIS DE SEPTEMBRE 2017

L’organisation ASPADA a renforcé son implication dans la lutte les vols des bétails comme il a été rapporté au cours du mois d’Août par :

  • Renforcement des capacités des membres des organes de l’ASPADA , la MONUSCO ainsi avec intégration effective des éleveurs dans le monitoring des cas de vols dans leurs entités ;
  • Un système «  SMS ALERTE » de partage d’information en cas de vol des bétails et tout autre acte contraire à la paix intercommunautaire entre les membres ainsi qu’aux différents autres acteurs et partenaires dans la cohabitation pacifique a été vulgarisé ;
  • La dénonciation des incidents, cas et menaces dont sont victimes les éleveurs et activistes des droits des animaux par les médias, correspondances, rapports de monitoring ;
  • L’organisation des cadres d’échange et de sensibilisation sur le vol, transhumance, les conséquences et la recherche des stratégies cohérentes de lutte pour une paix sociale durable entre les communautés locales victimes avec différents partenaires et services étatiques.

Comme nous l’avions indiqué dans le rapport du mois d’Août 2017, l’ASPADA salue l’implication de différents acteurs qui ont compris notre objectif de monitoring et dénonciation et sollicite encore  aux autorités administratives impliquées dans la protection de l’Homme et des animaux de considérer ce rapport comme un guide pour la recherche durable des solutions qui endeuillent et appauvrissent les communautés des agriculteurs et éleveurs du territoire d’Uvira, amis aussi d’orienter et appuyer cette initiative de l’ASPADA visant à décourager ces antivaleurs faites à la communauté paysanne locale qui a longtemps souffert des effets de guerre et qui était à sa phase de rétablissement.

Fait à Uvira, le 30/09/2017

Pour l’ASPADA RDC / Droits des Animaux

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux

[1] FNL : Force Nationale de Libération, Un groupe armé burundais actif dans la Plaine de la Ruzizi.

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux

Rapport Monitoring des cas de Vols de Bétails en territoire d’Uvira Août 2017

 

RAPPORT MENSUEL DE MONITORING DE LA SITUATION DE VOLS  DES BETAILS ET SES CONSEQUENCES EN TERRITOIRE D’UVIRA

Réalisé par ASPADA RDC

Par l’accompagnement de la MONUSCO

Bureau des Affaires civiles Uvira

Mois d’Août 2017

 

Sigles et abréviations

 

ASPADA       : Actions Sociales pour la Promotion Agricole et Défense des Droits des Animaux

DA                  : Droits des Animaux

FARDC         : Forces Armées de la République Démocratique du Congo

FNL               : Force Nationale de Libération du Burundi

MONUSCO : Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la Paix en RD Congo

Nbre               : Nombre

NR                  : Non renseigné

N°                   : Numéro

RAS               : Rien à signaler

RDC               : République Démocratique du Congo

SMS               : Short message service

USD               : United States Dollars

%                    : Pourcentage

$                      : Dollars

 Introduction générale

L’organisation Actions Sociales pour la Promotion Agricole et Défense des Droits des Animaux, en sigle ASPADA RDC, est une organisation sans but lucratif, apolitique, non commerciale et non confessionnelle créée en 2010 à Uvira au Sud-Kivu en République Démocratique Du Congo pour répondre aux problèmes locaux identifiés liés principalement au conflits interethniques causés par le non-respect mutuel et reconnaissance des droits des animaux et ses conséquences aux éleveurs et communautés cibles, mais aussi lutter contre la pauvreté, la faim et les antivaleurs par des activités de développement.

Depuis sa création, l’ASPADA RDC organise plusieurs actions en rapport avec la santé animale (Vaccination antirabique aux canidés), sensibilisation et formation des éleveurs et commerçants des bétails sur leurs responsabilités, droits et devoirs, la prévention et gestion pacifique des conflits entre agriculteurs et éleveurs pour la cohésion sociale. Qu’à cela ne tienne, des activités de sensibilisation orientées dans le genre, la jeunesse pour l’auto-prise en charge et initiations aux activités génératrices de revenu par la culture maraichère, l’élevage, le petit commerce, l’initiation aux travaux informatiques gratuitement et dont les lauréats sont embauchés dans des entreprises locales avec très bonne performance. Par ailleurs, certains jeunes sont appuyés dans le domaine de culture en musique.

Au cours de l’année 2017, l’ASPADA a développé ses activités dans le domaine de protection animale avec comme activité principale le monitoring des cas de vols et actes dégradants commis aux animaux sur toute l’étendue du territoire d’Uvira après plusieurs cas de vols enregistrés créant ainsi des psychoses entre communautés éleveurs et dont les conséquences sont la pauvreté, la faim, les révoltes populaires, le kidnapping, les morts, etc.

La situation sécuritaire dans les milieux reculés ne permet pas aux activistes de droits des animaux de vaquer librement à leurs activités et surtout que leurs statut reste inconnu et saboté.

Toutefois, le présent rapport fournit les faits enregistrés dans différents sites d’élevage au niveau local via les éleveurs, les points focaux et différentes personnalités attirées par notre concours pour la cause animale.

Il intègre à cet effet, les cas de vol, les auteurs, les actes dégradants ou cruels vécus et toute autre activité de nature à compromettre aux droits de l’Homme, des animaux et à la cohabitation intercommunautaire.

Ce rapport est la collection des incidents enregistrés régulièrement dans notre base de données mise à jour depuis Août 2017 grâce au concours et orientation du Bureau des Affaires civiles de la MONUSCO Uvira.

Ce rapport qui sera continuel pourra ainsi permettre aux autres acteurs qui militent pour la cohabitation pacifique intercommunautaire, de droits des Animaux et de droits de l’Homme de trouver des orientations sur la problématique de l’élevage en territoire d’Uvira et que la non implication effective de tous les acteurs dans cette animale en territoire d’Uvira dispose des conséquences au non-respect des droits de l’Homme dont prévoit l’ASPADA RDC, mais aussi d’y tirer des renseignements fiables et vérifiés.

Cette activité de monitoring permet aussi la reconnaissance des efforts des activistes des droits des animaux comme aussi acteurs dans la consolidation de la paix via la reconnaissance des droits de l’Homme et demandons à tous les acteurs de faciliter la création d’un lien et cadres permanents d’échange avec les Défenseurs des droits de l’Homme, etc.

Qu’il plaise aux autorités de trouver leurs parts de contribution pour que les dégâts enregistrés au cours de ce mois dans les différents sites d’élevage affectés par ces incidents pour que la paix et stabilité règnent entre éleveurs et agriculteurs pour non seulement le développement harmonieux du secteur agricole mais aussi pour permettre aux différentes entrepreneurs à investir dans ce secteur agricole sans inquiétude en Territoire d’Uvira.

 

 

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux


  • ETAT DE LIEU DES INCIDENTS IDENTIFIES ET LEURS EFFETS A LA COMMUNAUTE LOCALE
  • De la nature des incidents

 

 

Types d’incidents inventoriés Nbre de cas Fréquence (%)
Vol des bétails 10 58,8
Perte bétails au pâturage 2 11,8
Accident de circulation 3 17,6
Fusillade 1 5,9
Transhumance 1 5,9
Total 17 100,0

 

Au cours de ce mois d’aout 2017 nous avons identifié 5 incidents faisant 17 cas sur les animaux victimes dont le vol occupe 58,8% suivi de l’accident de circulation, perte des bétails (animaux égarés) à 11,8%, enfin, le fusillade des bovin et transhumance se partagent 5,9%.

Le vol a beaucoup été identifié car il fait objet de cette activité, les autres incidents sont secondaires et complémentaires non négligeables.

  • De l’espèce animale affectée, nombre des bétails selon les types d’incidents en Territoire au cours de ce mois d’Août 2017.

 

Incident Bovine Caprine Total
Vol 129 0 129
Perte des bétails 2 0 2
Accidents de circulation 3 1 4
Fusillade 1 0 1
Transhumance 39 0 39
Total 174 1 175

Au cours de ce mois d’Août 2017, nous avons identifié 175 cas dont 174 cas chez les bovins et 1 cas chez les caprins sur le total de 5 incidents identifiés.

Seul le vol de bétail occupe 129 bovins victimes sur le total de 175 soit 74% sur le total de 175

  • Statistique selon les sites victimes, animaux volés, récupérés et non récupérés au cours de ce mois d’Août 2017

 

Sites cibles de vol Sites Cas Fréquence en % Volés Récupérés Non Récupérés
Nbre % Nbre %
Kabunambo 3 30 13 4 30,8 9 69,2
Luberizi 2 20 37 30 81,1 7 18,9
Kiliba 1 10 1 0 0,0 1 100,0
Kakamba 2 20 20 11 55,0 9 45,0
Kigoma 1 10 23 22 95,7 1 4,3
Kagando 1 10 35 35 100,0 0 0,0
Total 6 10 100 129 102 79,1 27 20,9

 Au cours de ce mois d’Août 2017, nous avons identifié 6 sites qui ont été la cible des vols des bétails en territoire d’Uvira ayant fait 10 cas comptant 129 bovins volés, 102 bovins soit 79,1% récupérés et 27 bovins soit 20,9% d’animaux non récupérés.

Pour rappel, ces animaux sont constitués des bovins volés dans différents sites dont Luberizi occupe la première place en termes de nombre volé avec 37 têtes récupérées à 81,1%, suivi du groupement de Kagando (Vers Kahororo) avec 35 têtes volées et à 100% récupérées.

 

 

  • Du concours des FARDC dans la lutte contre le Vol autres moyens de récupération

 

Nature de récupération Nbre de cas % Nbre animaux Pourcentage
1 Rançon 5 50 38 37,3
2 FARDC 4 40 63 61,8
3 Retrouvé sans 1&2 1 10 1 1,0
Total 10 100 102 100,0

Au cours de ce mois d’Août 2017, 102 animaux volés ont été récupérés grâce au concours de FARDC, par rançon et d’autres retrouvés librement.

Sur 102 récupérés, il y a lieu de montrer que 63 bovins représentant 61,8% a été récupérés par le concours des FARDC, 38 bovins soit 37,3% par rançon et 1 retrouvé égaré.

Le concours des FARDC a été important pendant ce mois d’Aout surtout que les alertes étaient lancées à temps avant que les animaux ne soient conduits loin.

  • Du vol des bétails selon les communautés cibles.

 

Communauté cible Nbre d’éleveurs victimes % Nbre d’animaux %
Bafuliiru 6 50 71 55,0
Banyamulenge 5 41,7 40 31,0
FAP Bwegera 1 8,3 18 14,0
Total 12 100 129 100,0

Sur l’ensemble d’incidents et surtout de vol et perte des bétails identifiés au cours de ces mois d’Août, les communautés locales n’ont pas été épargnées de ce vol.

Les Bafuliiru ont été affecté à 50% avec 71 bovins volés, les Banyamulenge à 41,7% avec 40 bovins volés et la Ferme Agricole Pilote de Bwegera de l’UEPN DDR à 8,3% avec 18 têtes pour un total de 129 bovins volés.

  • Des auteurs identifiés dans le vol, perte des bétails et leurs forfaits

 

Auteurs Nbre de cas % Nbre animaux volés %
Mai – Mai 5 38,5 82 61,7
FNL 1 7,7 35 26,3
Auteurs non identifié 4 30,8 12 9,0
Gardiens 3 23,1 4 3,0
Total 13 100,0 133 100,0

Au cours de ce mois d’Août 2017, nous avons identifié 3 auteurs de vol des bétails parmi lesquels les Mai-Mai sont incriminés à 38,5% avec 82 bovins, les FNL à 7,7% avec 35 animaux volés, les gardiens à 23,1% avec 4 animaux volés et les auteurs non identifiés dans lesquels les animaux perdus sont incorporés avec 30,8% avec 12 têtes.

Comme il se remarque par ce tableau, le degré d’implication des groupes armés dans le vol des bétails est très important mais aussi les gardiens qui sont impliqués à 23,1% et comme complice des vols.

  • DEGATS
  • Humains

 

  1.  Aucun dégât humain n’a été enregistré au cours de ce mois d’Aout 2017 entre agriculteur et Eleveur.

On peut seulement noter une instabilité des éleveurs suite aux menaces de vol et qui risquent de conduire aux éleveurs de fuir leurs entités à la quête de la sécurité de leurs bétails.

La sècheresse rend indisponible l’herbe des pâturages s’ajoute comme effet secondaire.

  • Dégâts animaux 

 

Nature de dégâts Nombre
Veaux morts par inanition 03
Accident de circulation 03
Fusillade 1
Total 07

Au cours de ce mois d’Aout 2017, nous avons identifié 07 dégâts aux animaux constitués de 03 veaux morts par inanition, 03 cas d’accidents de circulation et 1 cas de fusillade volontaire sur un animal qui a succombé sur-le-champ par les voleurs armés.

Quant à la mort des veaux, il s’agit de la rareté d’herbes et abreuvoirs pendant cette période dans la Plaine de la Ruzizi victime et dont leurs mères sont emportées par les voleurs.

S’agissant de cas d’accidents de circulation, les causes restent la divagation, l’excès des vitesses des conducteurs, le non-respect des lieux de passage des animaux.

  • TRANSHUMANCE.

 

 

Sites de provenance Nbre d’animaux Destination Propriétaire Motif
Fizi Katanga 39 Sange BUSUSI Maladie, Manque d’herbes de pâturage

Au cours de ce mois d’Août 2017, nous avons identifié 1 cas de transhumance de 39 bovins en provenance de Fizi Katanga vers Sange.

Le propriétaire aurait déclaré avoir connu une perte considérable de 41 bovins sur 80 têtes portées depuis 2012 suite aux maladies, le problème de pâturage et l’insécurité (vol ) des bétails par des groupes armés.

DE L’IMPLICATION DE L’ASPADA DANS LA LUTTE CONTRE LE VOL DES BETAILS ET AUTRES INCIDENTS DEFAVORABLES AUX DROITS DE L’HOMME ET DES ANIMAUX AINSI QU’A LA COHESION SOCIALE IDENTIFIES AU COURS DE CE MOIS D’AOUT 2 017

 

L’organisation ASPADA qui protège et défend les Droits des Animaux en RDC s’est fortement impliquée dans la lutte contre la recrudescence des vols des bétails par les moyens forces suivants :

  • Le Renforcement des capacités des membres des organes de l’ASPADA et les points focaux avec intégration effective des éleveurs dans le monitoring des cas de vols dans leurs entités ;
  • La dénonciation des incidents, cas et menaces dont sont victimes les éleveurs et activistes des droits des animaux par les médias, correspondances, rapports de monitoring
  • L’organisation des cadres d’échange et de sensibilisation sur le vol, transhumance, les conséquences et la recherche des stratégies cohérentes de lutte pour une paix sociale durable entre les communautés locales victimes.

Au finish, l’ASPADA demande aux autorités administratives impliquées dans la protection de l’Homme et des animaux de considérer ce rapport comme un guide pour la recherche durable des solutions qui endeuillent et appauvrissent les communautés des agriculteurs et éleveurs du territoire d’Uvira, amis aussi d’orienter et appuyer cette initiative de l’ASPADA visant à décourager ces antivaleurs faites à la communauté paysanne locale qui a longtemps souffert des effets de guerre et qui était à sa phase de rétablissement.

Fait à Uvira, le 31/08/2017

Pour l’ASPADA RDC / Droits des Animaux

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux

Nécrologie Runyambo

IMG-20180119-WA0012.jpg

Monsieur RUNYAMBO est tué ce mardi 23 Janvier 2018 à Mutarule I dans le Groupement de Luberizi, nous sommes dans la Chefferie Plaine de la Ruzizi, en Territoire d’Uvira au Sud-Kivu en RD Congo par des hommes armés non jusque-là identifiés.

Selon les sources locales contactées localement sur le lieu de drame, la victime venait de terminer la traite de ses vaches quand les hommes armés lui ont surpris et l’ont logé des balles. Les motifs de sa mort ne sont pas encore bien précisés.

Pour mémoire, Mr RUNYAMBO fut un représentant des Eleveurs communément appelé Chef de Troupeau dans la Localité de Mutarule I depuis 2016.

Depuis le début de l’accroissement de l’ampleur de vol des bétails, il a été victime de 2 cas de vol de ses bêtes par les hommes armés dont le premier incident remonte le 27/08/2017 quand il a conduit ses bovins à Luvungi  où il venait de perdre 1 têtes de Bovin par des hommes non identifiés.

En date 06/11/2017, le feu a été visité pour la seconde fois par ces inciviques qui ont réussi à emporter 45 bovins de son cheptel et par rançon, il parviendra à récupérer 33 vaches et 12 furent portées disparues par ces malfrats.

Ayant beaucoup milité pour l’unité des éleveurs sans tenir compte de la communauté, les activistes des Droits des Animaux lui restent solidairement reconnaissants pour ses contributions pour la cohabitation pacifique intercommunautaire et présentons nos condoléances les plus émues à la famille biologique

La Coordination

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans A la une

4vaches blessées, 4 autres tuées par balles et 13 emportées à Bwegera au Sud-Kivu la nuit du 17 au 18 septembre 2018

Quatre vaches tuées, quatre autres blessées par balles et 13 autres emportées à Bwegera la nuit de ce 17 au 18 septembre 2018 par des hommes armés non autrement identifiés.

Selon les informations réussies auprès des éleveurs locaux et confirmées par le service vétérinaire, C’est vers trois heures du matin que des hommes armés non autrement identifiés ont investi les kraals de nuit des éleveurs situés à Bwegera vers CADEZA. Ces malfrats ont réussi à emporter 13 bovins de Monsieur MUCHANGA blessant, tuant quatre bovins parmi eux 2 de monsieur KIBWITI et 2 autres de Monsieur MATESO et 4 autres furent blessés par des coups des balles.

La destination de ces animaux reste inconnu nous a informé le point focal de droits des animaux dans ce coin et une alerte est lancée pour aider l’éleveur à retrouver ces animaux volés. Aucun dégât humain n’a été révélé.

Bwegera, est une localité du groupement Kakamba, de la chefferie Plaine de la Ruzizi, Territoire d’Uvira, Province du Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo à presque 50 à 60Kiliomètres de la ville d’Uvira.

Pour rappel, les bovins dits « Or de la Plaine » par les activistes des droits des animaux,  sont menacés de vol par des groupes armés locaux qui pullulent dans les montagnes de Moyens et Hauts Plateaux d’Uvira, qui insécurisent les éleveurs en emportant leurs animaux qui sont remises moyennant une rançon d’une somme colossale ou en échange avec un certain nombre d’animaux.

Toutefois, les éleveurs reconnaissent les efforts actuels des forces de l’ordre dans la lutte contre ces malfrats et exigent le renforcement des unités de force de l’ordre dans les sites d’élevage ainsi que la poursuite de démantèlement  de tous les sites de ces malfrats.

Ce village est l’un des villages pastoraux par excellence du territoire d’Uvira qui héberge des éleveurs de différentes communautés dont la majorité vit de l’élevage et de l’agriculture.

Selon les rapports de monitoring de l’ASPADA RDC, qui défend les droits des animaux en RDC, ce village est parmi les plus ciblés par ces malfrats et dont les conséquences de ces vols sont des conflits entre communautés biaisant ainsi la cohabitation pacifique.

 Une vache retrouve son pasteur après sept jours grâce au concours de l’ASPADA RDC

Une vache a retrouvé son propriétaire après sept jours hors de son étable.

Cette vache a été sauvée de voleurs qui l’ont abandonnée dans la brousse quand ils se sont heurtés devant une position militaire.

L’incident s’est passé à Kala Rutemba dans la Chefferie des Bavira ce mercredi 05 septembre 2018.

Selon le propriétaire, son animal était nouvellement acheté et s’était égaré un jour après livraison.  De son passage en provenance de la Plaine de la Ruzizi, le Coordinateur de l’ASPADA RDC a été alerté de ce cas sur le lieu, qui l’a obligé d’informer le service vétérinaire proche  et conduisant l’animal  pour gardiennage par le biais de l’organisation en attendant l’avis de recherche officiel.

C’est ce mercredi 12 septembre 2018 que le propriétaire est venu présenter ses preuves et témoignages devant les représentants de service vétérinaire, de la notabilité locale et aux  représentants des éleveurs locaux représentés ici par l’organisation ASPADA RDC en vue de retrait de son animal.

Quant au notable de Rutemba, il a félicité la collaboration qui existe entre l’organisation de droits des animaux par le truchement de son coordinateur et son équipe,  pour sa bravoure dans l’encadrement des éleveurs, leur courage et leur abnégation qu’ils ne cessent de ménager dans la lutte contre le vol et sauvetage des animaux domestiques dans le territoire d’Uvira grâce à son programme de monitoring des cas de vol des bétails.

Monsieur KITETE, pasteur et propriétaire de ladite vache a remercié l’organisation ASPADA RDC, le service vétérinaire et tous ceux qui ont contribué à retrouver son animal avant de conduire son animal parmi d’autres dans son étable à Kawizi.

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans A la une, Elevage

Sud-Kivu: 33 bovins volés à Bwegera la nuit du 26 au 27 Août 2018

33 bovins ont été volés la nuit de ce dimanche 26 au 27 Août 2018 à Bwegera dans le groupement de Kakamba, chefferie Plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira au Sud-Kivu par des hommes armés non autrement identifiés.

Selon les sources locales confirmées par le Point Focal de Droits des Animaux de l’ASPADA RDC, ces voleurs armés ont investi le kraal de Monsieur KARAMBARAMBA, habitant de Bwegera et éleveur de gros bétail de Murunga emportant en toute quiétude 33 vaches.

Selon les mêmes sources, 22 vaches du troupeau ont résisté à la déportation de ces malfrats et sont rentrées la nuit de mardi 28 août 2018.

Une alerte est lancée auprès de toute personne et force de sécurité pour lui aider à retrouver ses bétails volés.

Pour rappel, Bwegera est une localité située à plus ou moins 50Km de la ville d’Uvira, regorgeant un nombre important d’éleveurs bovins de plusieurs communautés souvent victimes de vol de leurs bétails conduisant ces derniers à fuir leurs sites vers d’autres entités supposés sécurisés.

Selon les différents rapports de notre organisation ASPADA RDC sur le monitoring de vols des bétails dans le territoire d’Uvira, ce groupement est parmi les plus cibles avec celui de Luberizi, Kabunambo, Runingu, Kigoma et aussi dans les cités telles de Sange et Kiliba.

Dossier à suivre.

 

 

 

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Elevage

Rapport de monitoring Vol des bétails Uvira Décembre 2017

Réalisé par ASPADA RDC
Par l’accompagnement de la MONUSCO
Bureau des Affaires civiles Uvira
Mois de Décembre 2017

Préambule
Ce rapport décrit les incidents chiffrés et leurs conséquences identifiés au cours de ce mois de Décembre 2017 par l’ASPADA RDC dans différents sites victimes d’intervention sur l’ensemble du territoire d’Uvira.
Certes, les données compilées et interprétées dans les pages suivantes sont les résultats des incidents enregistrés journalièrement durant le mois de Décembre 2017 dans une base de données conçue et mise à jour à cet effet.
Les données statistiques sont commentées sur base de réalités actuelles vécues.
Il donne l’état de lieu en décrivant le degré d’implication de chaque acteur dans le vol comme dans la lutte et propose des pistes de sortie aux victimes.
L’objectif de cette activité est de dénoncer les abus faits à la communauté locale ainsi qu’à leurs animaux, mais aussi permet de faire le plaidoyer pour qu’un climat de paix rétablisse entre communauté locale.
Le concours du Bureau des Affaires Civiles de la MONUSCO n’a pas été seulement d’appuyer et développer notre système d’alerte pour sauver de près les victimes lors des incidents en rencontrant tous les acteurs impliqués urgemment pour la recherche des solutions sur ces incidents, mais aussi accompagner notre organisation dans l’amélioration du système de gestion, traitement et analyse des données au sein de notre organisation et en appuyant à sa diffusion et plaidoyer aux différents acteurs.
A toutes les autorités et autres acteurs qui trouveront utiles cette activité, nous attendons un feed-back pour non seulement édifier cet activisme, mais aussi l’appui pour sa continuité.
KITABWIRA RUGONDERA Elysée

 

I. ETAT DE LIEU DES INCIDENTS IDENTIFIES ET LEURS EFFETS A LA COMMUNAUTE LOCALE AU COURS DE CE MOIS DE NOVEMBRE 2017.

1.1. De la nature des incidents identifiés
Types d’incidents inventoriés Nbre de cas Fréquence (%)
Vol des bétails 26 68,4
Transhumance 12 31,6
Total Décembre 2017 38 100
Total Novembre 2017 47 100
Différence -9

Au cours de ce mois de Décembre 2017, l’ASPADA RDC a enregistré 26 cas de vols de bétails ayant conduit à 12 cas de fuite des éleveurs vers d’autres localités.
Comparativement au mois de Novembre 2017, il a été remarqué une diminution de 9 incidents au cours de ce mois suite à l’implication des forces de l’ordre dans la sécurisation des bétails dans certains lieux identifiés très menacés.
1.2. De l’espèce animale affectée, nombre des bétails volé en Territoire au cours de ce mois de Décembre 2017.
Espèce animale Nbre 100
Bovine 542 100
Total Décembre 2017 542 100
Total Novembre 2017 536 100
Différence +6 –

Le mois de Décembre 2017 a été consacré au vol de 542 bovins volés par divers auteurs. Ces chiffres témoignent une hausse de 6 Bovins volés au cours de ce mois de Décembre par rapport au mois de novembre 2017.
Bien qu’ils ne soient pas déclarés, les petits bétails dont les porcs et caprins sont volés dans les localités intérieures et où l’accès de nos points focaux est difficile pour de raison sécuritaire.
1.3. Statistique selon les sites victimes, animaux volés, récupérés et non récupérés au cours de ce mois de Décembre 2017
Sites cibles de vol Sites Cas Fréquence en % Volés Récupérés Non Récupérés
Sites cibles de vol Nbre Rapport en % Nbre Rapport en %
Kabunambo 5 19,2 147 116 31,7 31 17,6
Luberizi 5 19,2 96 40 10,9 56 31,8
Kiliba 5 19,2 139 105 28,7 34 19,3
Kakamba 3 11,5 113 85 23,2 28 15,9
Katala 2 7,7 25 13 3,6 12 6,8
Runingu 6 23,1 22 7 1,9 15 8,5
Total Décembre 2017 6 26 100,0 542 366 100,0 176 100,0
Total Novembre 2017 8 32 – 536 367 – 169 –
Différence -2 -6 – 6 -1 – +7 –

 

Au cours de ce Décembre 2017, 26 cas de vols ont été identifiés dans 6 sites ci-haut énumérés faisant 542 bovins victimes de vols parmi lesquels 366 bovins ont été récupérés tandis que 169 n’ont pas été retrouvés malgré les concours des forces de l’ordre et des éleveurs.
Parmi les sites cibles de vol, le groupement de Kabunambo occupe la première place en termes d’animaux volés avec 147 bovins volés, suivi de la cité de Kiliba avec 139 et le Groupement de Kakamba avec 113 bovins.
Quant au nombre de cas, Runingu occupe la première place avec 6 cas, tandis que Kabunambo, Luberizi et Kiliba chacun 5 cas, 3 cas por Kakamba et 2 cas pour le groupement de Katala de la Chefferie des Bavira.
Quant au nombre d’animaux recupérés, Kiliba occupe la première place avec 105 têtes soit 28,7% suivi de Kabunambo avec 116 têtes soit 31,7% et Kakamba avec 85 bovins soit 23,2% de l’effectif total d’animaux volés dans cette entité.
Comparativement au mois passé, les éleveurs du Groupement de Katala ont été victime des menaces et vols conduisant à 12 éleveurs à fuir avec leurs bêtes vers Kavimvira- Rugenge.
Comme nous l’avions annoncé dans les rapports précédents, certains animaux volés ou perdus peuvent être retrouvés ou récupérés après plus d’un mois : ce qui veut signifier que les données fournies s’étendent de la période de couverture mensuelle. Malgré cela, il n’est pas souvent facile qu’un éleveur victime déclare tous les menaces subis et rançon payée sous réserve d’éviter des poursuites ultérieures ; ce qui ne facilite pas souvent les activistes des droits des animaux.
1.4. Du concours et moyens de récupération
Nature de récupération Nbre de cas Rapport en % Nbre animaux Rapport en %
Rançon 9 34,6 201 54,9
FARDC 2 7,7 160 43,7
Retrouvés égarés ou perdus 15 57,7 5 1,4
Total Décembre 2017 26 100,0 366 100,0
Total Novembre 2017 18 100 367 100
Différence +8 0 -1 0

366 bovins ont été récupérés entre les mains des ravisseurs par deux concours. Le concours de rançon a permis de récupérer 201 bovins tandis que celui des FARDC par 160 vaches. Le retard dans la transmission de l’information de vol auprès des forces de l’ordre ainsi que l’absence dans certains endroits des unités de l’ordre retardaient l’intervention et exposaient ainsi les éleveurs au vol.
Quant au reste, 5 animaux ont été retrouvés perdus grâce au concours des éleveurs entre eux et service vétérinaire.
1.5. Du vol des bétails selon les communautés cibles au cours de ce mois de Décembre 2017.
Communauté cible Nbre d’éleveurs victimes Rapport en % Nbre d’animaux Rapport en %
Bafuliiru 21 75 329 60,7
Banyamulenge 5 17,9 187 34,5
Babembe 1 3,6 25 4,6
FAP Bwegera 1 3,6 1 0,2
Total Décembre 2017 28 100 542 100,0
Total Novembre 2017 34 100 536 100
Différence -6 0 6 0
3 communautés et 1 ferme des démobilisés ont visitées par ces ravisseurs soient au total 28 éleveurs, les statistiques de la base de données ciblent 21 éleveurs de la communauté Bafuliiru soient 75% de tous les éleveurs victimes qui ont vit 329 bovins emportés soient 60,7% du total de tous les animaux volés, suivis des 5 éleveurs de la communauté Banyamulenge représentant 17,9% de tous les éleveurs visités par ces malfrats comptant 187 bovins, 1 éleveur Babembe comptant 25 bovin et la Ferme Agricole Pilote de Bwegera avec 1 tête.
Comme nous l’avions relevé dans les rapports précédents, le vol des bétails ne porte pas de couleur de communauté, mais qu’il y a lieu d’éclairer les cibles selon les degrés des dégâts ou incidents enregistrés.
1.6. Des auteurs de vol des bétails identifiés et leurs forfaits
Auteurs Nbre de cas Rapport en % Nbre animaux volés Rapport en %
Mai – Mai 14 53,8 290 53,5
Hommes armés non identifiés 7 26,9 212 39,1
Gardiens 1 3,8 1 0,2
FNL 4 15,4 39 7,2
Total Décembre 2017 26 100,0 542 100,0
Total Novembre 2017 34 100 536 100
Différence -8 0 +6 0

Au cours de ce mois de Décembre 2017, les groupes armés constitués des Mai-Mai, des hommes armés non identifiés, et les gardiens ont été incriminés dans le vol des bétails en territoire d’Uvira.
Les Mai-Mai ont réussi à opérer 14 cas sur 26 au total enregistrés en emportant 290 bovins soient un taux de 53,5% du total d’animaux volés, suivis des hommes armés non identifiés qui ont réussi à emporter 212 têtes dans 7 forfaits, les FNL avec 4 forfaits pour 39 bovins et les gardiens en raison d’un cas de vol pour 1 bovin.
Comparativement au mois de Novembre 2017, il y a eu une diminution en termes de cas d’incidents en raison 26 cas contre 36 soit une différence de 8 cas qui se justifie par le renforcement de sécurité des forces de l’ordre dans les sites qui étaient menacés au cours du mois d’Octobre dont Luberizi et Bwegera.
II. DEGATS
2.1. Humains

Dégâts Nombre Observation
Morts 01 1 gardien de la communauté Barundi à Kigazura dans le groupement de Bwegera par ces voleurs
Blessé 1 1 gardien Elvis grièvement blessé par balle par ces voleurs des bétails et transféré à l’Hôpital pour des soins intensifs.
Kidnapping 01 Un éleveur kidnappé et libéré après paiement d’une rancon de 500$ et 20 Bovins non remis.
Total Décembre 2017 03
Total Novembre 2017 04
Différence -1
03 dégâts humains ont été identifiés faisant 1 cas d’homme mort, 1 cas d’homme blessé et 1 cas de kidnapping.
2.2. Dégâts animaux

Nature de dégâts Nombre
Veaux morts par inanition 9
Autres RAS
.Ces veaux meurent suite à la privation de leur lait maternel pendant la déportation de leurs mères par les ravisseurs.

2.3. Transhumance et fuite forcées.

Troupeau de provenance Cité ou groupement de provenance Nbre éleveurs Nbre animaux Destination Motifs
Shera Katala 8 152 Kavimvira Fuite vol bétails
Kahororo Luberizi 1 32 Luberizi Retour Transhumance
Total 12 752 Kiliba
Source : Interviews Vétérinaires et éleveurs des sites cibles, Décembre 2017, Equipe ASPADA RDC
La recrudescence des cas de vol des bétails dans les axes Runingu, Kabunambo, Bwegera, Luberizi, Sange rend instable les éleveurs qui se déplacent instamment en quête de sécurité de leurs bêtes. Les éleveurs du groupement de Katala ont connu enfin plusieurs menaces et vols ce qui les poussé à fuir vers Rugenge à Kavimvira à la quête de la sécurité de leurs bêtes tandis qu’un éleveur de 32 bovins en transhumance à Kahororo a été contraint de retourné de gré après plusieurs cas de paiement des dommages de destruction méchante de culture.
DU CONCOURS DE L’ASPADA RDC DANS LA LUTTE CONTRE LE VOL DES BETAILS ET AUTRES INCIDENTS DEFAVORABLES A LA COHABITATION ENTRE COMMUNAUTES LOCALES AINSI QU’A LA COHESION SOCIALE AU COURS DE CE MOIS DE DECEMBRE 2017
Comme nous l’avions suggéré dans les rapports précédents, tenant compte de plusieurs défis sécuritaires que rencontrent les activistes des droits des animaux dans la réalisation de leurs objectifs, L’organisation Actions Sociales pour la Promotion Agricole et Défense des Droits des Animaux « ASPADA RDC » s’est impliquée activement au cours de ce mois de Décembre 2017 dans les domaines suivants de protection animale en territoire d’Uvira:
– Dénonciation des faits aux différents acteurs grâce à SMS ALERTE, rapports, débats, émissions, interviews, etc.
– Renforcement de plaidoyer pour la sécurisation des éleveurs et leurs bétails à plusieurs niveaux dont à la MONUSCO, aux différentes autorités étatiques tant territoriales, provinciales, nationales et internationales ;
– Plaidoyer pour la formation et sensibilisation des acteurs impliqués dans le secteur d’élevage ;
– Organisation des 2 journées de Sensibilisation sur les valeurs favorables à la paix sociale entre éleveurs, gardiens dans la lutte contre le vol.
– Renforcement des cadres d’échange sur la recherche des stratégies cohérentes de lutte et de maintien de la sécurité des bétails et leurs responsables en territoire d’Uvira.
– Plaidoyer pour la Protection des Défenseurs et Activistes des Droits des Animaux.
Le renforcement des unités de l’ordre dans les entités secouées par ces malfrats au cours du mois de Novembre a diminué les incidents.
L’ASPADA tient toujours à plaider pour la sécurisation des éleveurs et leurs animaux en multipliant des unités dans les nouvelles entités cibles pour éviter ces pertes en vies humaines, mais aussi aux autres acteurs civiles d’appuyer les initiatives de sensibilisation civile.
Il importe aussi de demander à tous les autres partenaires ou acteurs d’appuyer cette initiative de plaidoirie pour la cohabitation pacifique et cohésion sociale entre communauté locale déstabilisée par les méfaits de la guerre qui n’avantage personne.
L’ASPADA RDC salut l’appui de la MONUSCO Uvira via son bureau des Affaires Civiles et les services techniques de l’Etat pour l’accompagnement et réussite de cette activité.
Fait à Uvira, le 10/01/2018
Pour l’ASPADA RDC / Droits des Animaux
KITABWIRA RUGONDERA Elysée
Coordinateur et Activiste des Droits des Animaux

Annexe I : Base de données sur les cas de vol des bétails en territoire d’Uvira, Mois de Décembre 2017, Par ASPADA RDC
N° Date de l’évènement Date de réception/ ASPADA Lieu de l’incident Groupement/Cité Type d’incident Eleveur cible Communauté cible Centre proche du lieu Signalements d’animaux victimes Auteurs de l’Incident Destination Réaction locale Récupérés Non récupéré Dégats humain Observation Rançon en$
Bovins Espèce Robe Age (dents) Marques particulières
1 03/12/2017 04/12/2017 Mutarule II Luberizi Vol bétails Kavumu Bafuliiru Luberizi 40 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Buhirwa Kahanda Alerte 34 6 RAS A suivre NR
2 03/12/2017 04/12/2017 Mutarule II Luberizi Vol bétails Kipala Lajeri Bafuliiru Luberizi 6 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Karakara Mahungubwe Alerte 6 0 RAS Dossier clos NR
3 04/12/2017 08/12/2017 Kunyu Kakamba Vol bétails Mucho R Banyamulenge Luberizi 52 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Buhirwa Vers Lemera Intervention FARDC 25 27 RAS A suivre 1500
4 05/12/2017 08/12/2017 Kagurube Runingu Vol bétails Tosi Bafuliiru Runingu 8 Bovine Différente Différents Voir éleveur Mai-Mai Kilolo Vers Kigoma Rancon 7 1 RAS Dossier clos RAS
5 07/12/2017 08/12/2017 ONDS Kiliba Vol bétails 3 Eleveurs Bafuliiru & et Banyamulenge Kiliba 100 Bovine Différente Différents Voir éleveurs HANI Inconnue Interv FARDC 100 0 RAS Dossier clos –
6 12/12/2017 13/12/2017 Biriba Kabunambo Vol bétails Barwani Mwenebatu Babembe Sange 25 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Kilolo Mataba Kigoma En recherche 20 5 RAS Dossier clos 800
7 14/12/2017 15/12/2017 Shera Katala Vol bétails Mitingi Bafuliiru Kavimvira 19 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Makanaki Hauts Plateaux Alertes 13 6 RAS Eleveur en fuite vers Kavi 500000FC
8 14/12/2017 15/12/2017 Shera Katala Vol bétails Ruyeba Bafuliiru Kavimvira 6 Bovine Différente Différents Voir éleveur MM Makanaki Hauts Plateaux Alertes 0 6 RAS Eleveur en fuite vers Kavi NR
9 19/12/2017 19/12/2017 Secteur V Kiliba Vol bétails Nakijuba Bafuliiru Kiliba 22 Bovine Différente Différents Voir éleveur FNL Hauts Plateaux de Bafuliiru Alerte tardive FARDC 5 17 RAS A suivre
10 25/12/2017 29/12/2017 ONDS Antenne Kiliba Vol bétails Kazaroho Bafuliiru Kiliba 2 Bovine Différente Différents Voir éleveur FNL Hauts Plateaux de Bafuliiru En recherche 0 2 RAS – –
11 27/12/2017 29/12/2017 Secteur V Kiliba Vol bétails Mabenga Bafuliiru Kiliba 5 Bovine Différente Différents Voir éleveur FNL Hauts Plateaux de Bafuliiru En recherche 0 5 RAS – –
12 20/12/2017 21/12/2017 Bwegera Kakamba Vol bétails FAP UEPN DDR Démobilisés Luberizi 1 Bovine Voir éleveur Genisse Voir éleveur Gardien Hauts Plateaux de Bafuliiru En recherche 0 1 RAS licenciement des gardiens
13 26/12/2017 29/12/2017 Mutarule I Luberizi Vol bétails Semuhanda John Banyamulenge Luberizi 41 Bovine Différente Différents Voir éleveur HANI Inconnue En recherche 0 41 RAS Sans suite RAS
14 27/12/2017 29/12/2017 Secteur VI Kiliba Vol bétails Nyongolo Migani Bafuliiru Kiliba 10 Bovine Différente Différents Voir éleveur FNL Hauts Plateaux de Bafuliiru En recherche 0 10 RAS
15 28/12/2017 29/12/2017 Mutarule I Luberizi Vol bétails Habona Bafuliiru Luberizi 7 Bovine Différente Différents Voir éleveur HANI Vers Kanga Poursuite FARDC 0 7 1 gardien blessé par balle au ventre Elvis Non retrouvés RAS
16 28/12/2017 29/12/2017 Mutarule I Luberizi Vol bétails Djuma Banyamulenge Luberizi 2 Bovine Différente Différents Voir éleveur HANI Vers Kanga Poursuite FARDC 0 2 idem idem RAS
17 29/12/2017 29/12/2017 Kaberagule Kabunambo Vol bétails Gabi Kishebuzi Bafuliiru Sange 60 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Mbulu Vers Kigoma Poursuite par FARDC 57 3 RAS R 1000$
18 29/12/2017 29/12/2017 Kaberagule Kabunambo Vol bétails Buhuru Mizizi Bafuliiru Sange 40 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Mbulu Vers Kigoma Poursuite par FARDC 39 1 RAS IDEM
19 29/12/2017 29/12/2017 Rulimbi Kabunambo Vol bétails Matongo Bafuliiru Sange 2 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Mbulu Vers Kigoma En recherche 0 1 RAS RAS
20 27/12/2017 29/12/2017 Kigurwe Kabunambo Vol bétails Bigire Bafuliiru Sange 20 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Karakara inconnue En recherche 0 20 Kidnappé Libéré avec 500$ 500$
21 28/12/2017 29/12/2017 Kigazura Kakamba Attaque éleveurs Eleveurs Banyamulenge Luvungi 60 Bovine RAS RAS RAS HANI Inconnue Alerte FARDC 60 0 1 gardien tué Burundais Retrouvés RAS
22 24/12/2017 29/12/2017 Kasambura Runingu Vol bétails Boya Bafuliiru Runingu 6 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Kilolo Vers Kigoma En recherche 0 6 RAS RAS
23 24/12/2017 29/12/2017 Kasambura Runingu Vol bétails Mayeye Bafuliiru Runingu 4 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Kilolo Vers Kigoma En recherche 0 4 RAS RAS
24 24/12/2017 29/12/2017 Kasambura Runingu Vol bétails Ngobongo Bafuliiru Runingu 2 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur MM Kilolo Vers Kigoma En recherche 0 2 RAS RAS
25 31/12/2017 31/12/2017 Kagurube Runingu Vol bétails Matendeko Bafuliiru Runingu 1 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Voir éleveur HANI Inconnue En recherche 0 1 RAS RAS
26 31/12/2017 31/12/2017 Kagurube Runingu Vol bétails Babe Bafuliiru Runingu 1 Bovine Voir éleveur Voir éleveur Castré HANI Inconnue En recherche 0 1 RAS RAS

Fait à Uvira, le 10/01/2018

La Coordination

 

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux, Vos Rappels

Meurtre de 6 gardes au Parc de Virunga: L’ASPADA RDC présente ses condoléances aux familles de victimes et appelle le Gouvernement Congolais à ratifier la Déclaration Universelle des Droits de l’Animal

Des hommes armés non identifiés ont attaqué lundi 9 avril un véhicule des gardes parc de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) par sur le tronçon routier Nyakakoma-Ishasha, en groupement de Binza, (territoire de Rutshuru) à plus de 80 kilomètres au nord-est de Goma. Les sources officielles avancent un bilan de six gardes de parc tués.
L’incident a eu lieu aux environs de 11heures (heures locales), quand un groupe d’hommes armés a commencé à tirer sur le véhicule. Les gardes ont alors riposté et un échange des tirs à l’arme lourde et légère s’en est suivi.

 
Le bilan fait état de six morts côté gardes parcs de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) : cinq gardes parc et un chauffeur.

Depuis plusieurs mois, les gardes du parc sont devenus la cible des groupes armés qui veulent s’approvisionner en minutions. La zone où a eu lieu l’incident de ce lundi est sous le contrôle des Maï-Maï ainsi que des rebelles rwandais des FDLR, selon la Radio Okapi. 

« Je condamne cette attaque meurtrière à l’encontre de six gardes du Parc national des Virunga et de leur chauffeur. Je demande à la République Démocratique du Congo de prendre toutes les mesures légales nécessaires pour mettre un terme à ces attaques répétitives », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO.

La coordination de l’ASPADA RDC quant à ce, condamne cette barbarie dont sont victimes les activistes de Droits des Animaux, ici appelés « Gardes parcs » et présente les condoleances les plus attristées aux familles de victimes éprouvées, mais aussi à toute la Famille ICCN.

Le Bureau de la Coordination de l’ASPADA RDC salue le message de l’UNESCO et appelle aussi le Gouvernement de la RDC à ratifier la Déclaration Universelle des Droits de l’Animal, pour permettre aux activistes de droits de l’Animal en RDC de se doter d’un corps de défense légalement reconnu.

KITABWIRA RUGONDERA Elysée

Coordinateur ASPADA RDC et Activiste des Droits des Animaux 

par Organisation de protection et Défense de Droits des Animaux en République Démocratique du Congo Posté dans Droits des animaux